har


har
Har, ou Hard, f. Est le lien de jeune bois, duquel apres l'avoir tors on lie bien serrément un fagot ou bourrée, Vinculum, Et pour ceste mesme raison, de estaindre et serrer, Har ou Hard est aussi appelé le cordeau duquel les malfaicteurs condamnez à estre pendus, sont estranglez, Selon ce on dit, Ils se sont rendus la hard au col, Colla resti aut fune suspensorio vincti sese dediderunt, Et qu'on n'outrepasse ceste borne sur peine de la hard, Qui terminum aut limitem praetergressus fuerit, ei ea res fraudi capitali erit, Bud. De dire que ce mot François vienne de ce verbe Grec {{t=g}}hairéô,{{/t}} Qui signifie aussi teneo et capio, Parce que par la hard les brins des fagots sont liez ensemble, et que nous les prenons par la hard, il n'y a point de raison. Et non gueres plus de le tirer de cet autre verbe Grec {{t=g}}airô,{{/t}} qui signifie lever en haut, ce que seroit plus approprié quand il signifie le cordeau cy dessus, que quand il est prins pour le lien des fagots, bien que tels trousseaux de menu bois soient prins par la hard pour estre levez de terre, car la hard est ditte par ce qu'elle estrainct et serre, dequoy est venu que le menu bagage qu'on trousse avec cordes pour transporter çà et là, est appelé en pluriel Hardes, car Harde au singulier vient d'ailleurs, et signifie une autre chose, voyez Harde.
Commander ou defendre quelque chose sur peine de la hard, Capitalem fraudem edicere, Capitali poena sancire, Fraudem capitalem sanctione interminari, Capite sancire, B.

Thresor de la langue françoyse. .